Vous avez décidé de profiter des avantages fiscaux que vous procure le dispositif Pinel dans l’immobilier locatif ? Il est intéressant d’estimer votre investissement en réalisant une simulation. Pour cela, vous pouvez faire appel à votre conseiller en gestion de patrimoine, à votre conseiller financier ou à votre expert-comptable spécialisé en loi Pinel. Toutefois, sachez qu’il est extrêmement avantageux de vous servir de l’outil de simulation qui est désormais disponible en ligne ! De plus, ce simulateur est totalement gratuit et accessible à tout moment, où que vous soyez. Parmi ses atouts par rapport au CGP et à l’expert-comptable : sa disponibilité immédiate, et par conséquent, des résultats qui vous sont fournis de manière instantanée grâce à la rapidité de l’outil !

Comment utiliser le simulateur ?

L’utilisation est extrêmement simplifiée : il suffit de suivre le guide suivant quelques clics. Grâce à cet outil, vous saurez déjà si la commune où vous comptez investir est éligible ou non au dispositif. Le simulateur permet également de vous indiquer le plafond de loyer applicable par rapport à la commune où votre bien sera situé. Il en est de même pour le plafond des revenus de votre locataire.

Pour cela, vous devez renseigner la région, le département et la commune où votre bien immobilier est localisé. Vous indiquerez également la surface du logement, le plafond des loyers étant calculé par rapport à cette dernière. Ce sont les éléments principaux requis afin de permettre l’estimation de la réduction d’impôt à laquelle vous aurez droit.

Les avantages de la loi Pinel

Investir en loi Pinel, c’est avant tout faire exploiter un bien neuf dans les communes à forte demande locative. Ce qui aboutit à plusieurs avantages :

1 ) Votre bien est fortement sollicité sur le marché, vous courez peu de risques locatifs.

2 ) Vous avez le choix, à la fin de la durée de votre investissement sous Pinel, de continuer à investir comme suit :

  • poursuivre la mise en location de votre bien en mode location nue classique
  • basculer vers la location meublée : cette option donne aussi lieu à de nombreux avantages fiscaux. Pour cela, vous devenez une micro entreprise, et vous exercerez sous le statut de loueur en meublé non professionnel ou LMNP. Si toutefois le montant de vos recettes locatives annuelles dépasse un certain seuil, vous devenez un loueur en meublé professionnel ou LMP.

3 ) Si, à la fin de la durée d’engagement, vous décidez de revendre votre bien, ce dernier peut générer une importante plus-value, en particulier en raison de son emplacement de choix. Pour cela, songez alors à optimiser cette plus-value dès l’acquisition du bien.

4 ) Vous avez l’opportunité de faire louer votre bien à un membre de votre famille. Ceci, qu’il s’agisse de votre ascendant ou de votre descendant. Seule condition à respecter néanmoins : votre foyer fiscal devra être séparé de celui de votre locataire.

5 ) Et bien entendu, le principal avantage et non des moindres : vous réduisez votre impôt sur le revenu selon la durée de l’engagement de votre choix. Si vous êtes fortement imposé, vous pouvez opter pour la durée d’engagement de 12 ans, qui donne lieu à une défiscalisation de 21%. Vous opterez plutôt pour la durée d’engagement de 6 ans ou de 9 ans si vous êtes peu ou moyennement imposé. Dans ce cas, la réduction de votre impôt sur le revenu sera respectivement de 12% ou de 18% du montant de votre investissement.

source ; defiscalisezmoi.com