Moins encombrant, très pratique et extrêmement performante, la chaudière murale gaz à condensation est une bonne alternative de chauffage. Les prototypes les plus récents de ce genre de chaudière proposent une économie d’énergie significative avec une consommation baissée à 25% en comparaison avec les autres systèmes de chauffage au gaz les plus classiques. Parmi ces modèles, un des plus en vogue est la chaudière gaz à condensation Saunier Duval ThemaPlus Condens.Voici quelques spécificités que vous devez connaître sur ces équipements de chauffage.

Chaudière murale au gaz à condensation pour différentes situations

La chaudière murale gaz à condensation propose de nombreux points forts. Parmi ceux-ci, le plus important c’est qu’il s’agit d’une solution idéale pour les petites surfaces. Fonctionnant avec du gaz, votre logement doit alors être relié au gaz de votre localité afin de pouvoir en profiter. Installée au mur, elle ne demande que peu d’espace et son aménagement est amplement facile, mais surtout rapide. De ce fait, elle est idéalement ajustée aux logements ayant peu d’espace ou ceux qui ne possèdent pas un garage pour l’installation d’une chaudière plus encombrante. En fait, elle peut effectivement s’installer dans un petit espace tel qu’un placard. Pour cela, il suffit seulement que les lieux aient un accès de gaz et de canal de fumée ainsi qu’une sortie vers les liquides usés.

Des systèmes de chauffages éligibles à différentes aides

Si votre chaudière au gaz murale est un modèle à condensation, elle est éligible à différentes aides, par exemple le CITE ou crédit d’impôts transition énergétique. Celui-ci vous proposera un pourcentage de réduction intéressant sur le prix du matériel.

Aussi, il faut considérer que l’aménagement de ce matériel vous permet de prévoir un éco-crédit à zéro taux auprès d’une banque ou autre institution financière. C’est un crédit amplement avantageux pour vous éviter d’avancer les prix de travaux. Enfin, renseignez-vous auprès de votre mairie ou responsable de département car certains d’entre eux proposent des soutiens complémentaires.