Demandez votre crédit d'impôt pour l'isolation thermique

L’isolation thermique, sous toutes ses formes (sol, mur, etc), a été conçue afin de faire profiter des divers bénéfices fiscaux se rapportant aux habitations individuelles aussi bien que les bâtiments collectifs.

Qui peut obtenir le crédit d’impôt ?

Tout propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit dans une résidence principale peut faire la demande d’un crédit d’impôt pour l’isolation thermique. La construction du logement doit cependant dater de plus de deux a et le propriétaire doit s’engager à louer nu à un locataire qui en fera sa résidence principale au delà d’une période d’au moins cinq ans.

Afin d’obtenir un crédit d’impôt, la limite maximum des dépenses ne peut pas dépasser 8000 euros par personne sur une durée de cinq ans. Pour un couple marié ou des concubins subissant une imposition commune, le coût des dépenses en est le double. On pourra augmenter ce plafond de 400 euros par individu à charge. On peut également ajouter 200 euros par enfant en garde partagée.

Aujourd’hui, la législation est faite de sorte à ce que le poste isolation thermique soit considéré dans toute son intégralité. Auparavant, seule la provision des matériaux donnait accès à un crédit d’impôt. Les travaux additionnels, comme l’installation des échafaudages, sont exclus.

Les justificatifs fiscaux

La déclaration d’impôts sur le revenu ainsi qu’une copie de la facture payée sont nécessaires pour bénéficier du crédit d’impôt. Pour les résidents en copropriété, le syndic vous communiquera, après demande, la facture qui détaillera le genre de travaux entrepris, le nom du fournisseur, l'adresse du logement, un rapport détaillé des travaux d’isolation et finalement un document du cabinet de gestion authentifiant la date de l’ordonnance ainsi que la distribution des dépenses.

Harmonie avait déjà mis en place un simulateur intégrant les différents paramètres afin de calculer le crédit d’impôt d’énergie que l’on peut obtenir.